Ba Cay Truc

  • Tăng kích thước chữ
  • Kích thước chữ mặc định
  • Giảm kích thước chữ
Chào Mừng Bạn Đến Với Trang Báo Điện Tử­ Ba Cây Trúc **** Mọi bài vở và thư từ xin gởi về bacaytruc@gmail.com**** Có hiểu mới biết thương, có thương thì mới trọng, có trọng thì mới biết giữ gìn ****

LINH BAO 1

Email In

 

 

Je me promène le long d'une rue qui ne ressemble  à aucune autre de mon pays . La rue n'est ni asphaltée ni pavée, mais très agréable à suivre. On dit que c'est la rue de l'Amour . Elle est très propre. Je n'y trouve nulle part de "souvenirs"d'animaux domestiques, pourtant les gens y circulent avec leur chiens et chats. Les voitures sont aussi grandes mais je n'entends pas le grondement des échappements ou le hurlement des moteurs. Je ne vois pas non plus de policiers équipés de matraques ou de gendarmes armés de mitraillettes comme ceux que l'on rencontre dans les quartiers de Paris 13ème ou de Bruxelles-Nord. Les passants sont de races différentes . Des noirs, des blancs et des asiatiques se parlent en usant leur propre langue, mais je crois qu'ils se comprennent. Il suffit que je regarde leurs visages, leurs gestes et les éclats de leurs rires pour m'imaginer cette formidable compréhension. Je pense au monde où je vis, où je suis né et fut élevé...  Subitement, j'entends la voix de quelqu'un qui m'appelle.

-Linh Bao, Linh Bao! Où vas-tu ?

Je me retourne et j'aperçois un homme imposant de race asiatique, à longue barbe et cheveux blancs, ressemblant à un vrai  maître taoïste que je n'ai plus vu depuis un certain temps. Pendant que je farfouille dans ma mémoire à la recherche de son image , le vieillard continue:

-Tiens mon cher disciple, où vas-tu ? Il y a longtemps que je n'ai plus de tes nouvelles. Viens ici avec moi. Pourquoi attends-tu encore l'invitation de ton maître ?

Je fus surpris -plutôt gêné- par cette appellation. Je demandais, au vieillard :

-Monsieur, soit vous vous trompez , soit ma mémoire est totalement usée ? Si vraiment j'ai été votre disciple, je vous demande de me pardonner.

Le vieillard me sourit et caresse sa longue barbe en disant:

-Je suis maître Le-Huaw, auteur de la philosophie "Hau Hac Hoc" . C'est la doctrine la plus répandue du monde contemporain .

Lorsque les mots "Hau Hac Hoc" tintèrent à mes oreilles, je me précipitais à me présenter  devant lui en courbant le dos dans un salut respectable :

-Maître, veuillez me pardonner. Vraiment ma mémoire est complètement perdue! C'est vrai qu'il y a un certain temps que j'ai lu votre livre mais jamais je n'arrivais à le comprendre. C'est ainsi que je n'ai pas osé vous prendre pour maître.

Le vieillard sentit que j'allais me retirer, il me fit le geste de rester et parla:

-Reste ici avec moi, mon disciple. Je viens ici pour prêter le "Hau Hac Kinh" à la reine "Leamoulefrite", le deuxième livre concernant l'enseignement des stratégies que tous les érudits ont appliquées dans l'univers des surhommes.  Je rentrerai au pays céleste dans deux ou trois jours pour finir le troisième livre, le "Flamanfrancosme" concernant tout ce qui n'est pas vrai, tout ce qui est irréaliste. Tu peux l'appeler le livre utopique des "osme". Ce n'est pas l'utopie des "isme" que Karl Marx a défini dans les Fondements de la critique de l'économie dans Le Capital. Ce socialiste allemand est né au bon moment, au XIXè siècle, à un moment que l'Occident attendait depuis Platon. Il a concrétisé la synthèse des expériences depuis vingt siècles. Une partie de la société l'a suivi. Mais ce monsieur a conduit son peuple à un bain de sang. Ces conceptions se sont effondrées avec le mur de Berlin. Par contre, le "Hau Hac Kinh" s'appliquera dans un monde où l'on se partagera le bonheur et le malheur, le matériel et le spirituel. L'homme communique. L'homme ne se détruit jamais mutuellement. Et le "Flamanfrancosme" parlera de l'union des hommes et des femmes sur le monde. Cette doctrine sera appliquée après l'an 3000, le jour où toi, ta femme et tes enfants ne seront plus du monde actuel.

Je m'avançais doucement vers lui  et je m'asseyais à côté d'un nuage. Le vieillard ordonna à la bonzesse d'aller préparer le chooum chaud "Anvee" pour me l'offrir . Puis il me questionna :

-Comment est ton nouveau monde? Es-tu heureux ?

-Maître, Dieu merci, tout se passe bien chez moi depuis que j'ai quitté le Vietnam.

-As-tu bien gagné ta vie ?

-Je n'ai pas vraiment de problèmes quoique ma pension n'atteigne que la moitié du minimex! Ce montant est assez pour le "mi-cha-quay" chez les Chinois. Madame Raquette du CPAS d'Uccle s'occupe de mon dossier. Je ne pouvais pas demander mieux !

-Pourquoi ?

-Parce que chaque personne a son norme de subside. En plus elle dépend beaucoup du bureau du président du CPAS du domicile. A Uccle, tout dossier doit être présenté sous la loupe du président Van-A-C. Celui-ci est un médecin et le médecin est un homme de science. Il connaît tout. Il connaît toutes les personnes de la commune parce qu'il est élu dans les élections communales. Savez-vous, ce docteur moustachu est un homme de sang francophone pur et le plus intelligent de ma commune?

-Et les autres ?

-Leur situation est encore pire ! Ces dernières semaines la chute du dollar américain leur a causé des difficultés comme partout dans le monde.  Les Mexicains meurent de faim malgré qu'ils exportent beaucoup de pétrole. Les Vietnamiens ne sont pas mieux lotis. Le gouvernement d'Hanoï a concédé des contrats d'exploitation de pétrole aux Américains, mais les prix et les conditions d'exportation sont encore à discuter. Les Chinois ont peur de voir le marché du pétrole de la Mer du Sud aux mains d' Hanoï. Ils se sont emparés de toutes les presqu'îles de Paracels et de Pratsleys. Le mois dernier leur armée s'est à nouveau installée aux Iles philippines. Ils feront la guerre là-bas tôt ou tard...

-Mon cher, il faut agir comme les Chinois . Là où il y a de quoi manger, là  ils se présentent. C'est leur devise depuis la création de ce peuple. Tu as lu ma philosophie "Hau Hac Hoc", pourquoi  ne fais-tu pas un effort pour l'étudier à fond? Si tu as compris les stratégies que les anciens appliquèrent, tu sauras tout ce que tu devras faire ici-bas. Un jour, tôt ou tard, tu auras une vie merveilleuse , une belle vie comme eux, les Chinois de Paris 13è , de Cholon, de Bangkok ou d'ailleurs.

-Mais je suis un Vietnamien.

-Les Vietnamiens ont peur de "perdre la face" ? Cette philosophie de  Confucius est dépassée. Les Chinois d'aujourd'hui l'ont abandonnée. Ils appliquent fidèlement le "Hau Hac Hoc", pourquoi pas toi, même si tu es vietnamien? Tu n'as pas réfléchi à tout ce que disait hier le prêtre Billy GRAHAM  à l'église de Saint-Gilles? Ce pasteur américain, lui,  est le super-porteur mondial du message de l'Evangile d'aujourd'hui. Il disait: "l'heure de Dieu a sonné. Elle est arrivée. Le monde doit choisir maintenant. Sinon, il sera trop tard! Le monde  perdra tout. Comme ce milliardaire indien qui a tout perdu : ses 800 femmes , ses 1000 enfants et ...ses sacs de diamants en Italie, parce qu'il a hésité, il a refusé Dieu" !

-Maître, je n'arrivais pas à comprendre ce que vous aviez écrit. Comment vouliez-vous que je poursuive votre philosophie? Ce n'est pas que je suis idiot. Mais ma mémoire a été habituée à une culture différente de la vôtre. Ma propre culture est perdue depuis l'arrivée des Chinois. Peut-être est-elle perdue depuis l'heure annoncée par Billy GRAHAM . Ma vraie culture actuelle est le dollar. Et il faut que le dollar soit vert. Le yen, le mark, le franc ou le sterling et les autres monnaies doivent suivre le vert. Moi, je suis dans cette société. Je n'en sors plus et même si je voulais en sortir je n'y arriverai jamais. Beaucoup de personnalités comme les présidents de pays lointains , par exemple, Ngo-dinh-Diem , Massasay, Park Chung-he,... qui voulaient sortir du cycle des dollars, ont été liquidés ! Vous savez qu'il faut apprendre cette culture, la culture des Chinois. Ma société se nourrit de l'habitude chinoise.

-Tu dis que tout commence par l'habitude ? Tu ne donnes raison qu'à la science, parce qu'elle progresse par l'habitude dans les laboratoires ? Les scientifiques ont défini que la vie d'un être vivant se résume à deux mètres d'acide désoxyribonucléique (ADN). Sans le mot de la science, l'explication du monde est-elle utopique ? Je ne le crois pas. Parce que depuis la création des peuples, aucune science n'a pu expliquer le comportement des hommes de toutes races, de l'Occident à l'Orient, qui font le même geste de prier! Ils lèvent leur visage au ciel pour demander Dieu avec insistance et humilité. Quelle science leur donne cette habitude ?

-Mais le savez-vous ? Eux, ils obéissent à l'ancien modèle de leurs ancêtres . Eux, ce sont les riches chinois de Cholon, de Bangkok , de Vientiane, et de bien d'autres pays asiatiques. Ceux-là ne sont pas Vietnamiens. Ils se font passer pour des boat peoples , mais ce ne sont pas des boat peoples. Ils se font passer pour des résistants, mais ce ne sont pas des résistants. Ce sont tout juste des sangsues avides d'argent, prêtes à refaire en Occident ce qu'elles faisaient là-bas à longueur de journée. D'ailleurs, ce sont presque des agents communistes.

-Et alors...

-Il serait préférable de les expédier ailleurs, dans leur pays d'origine par exemple. Ce sont eux qui ont causé des difficultés aux vrais réfugiés communistes. Personne ne peut défendre la politique de l'ONU, même pas les excellents avocats . Avez-vous vu , hier, sur Euro-News cette scène de suicide douloureuse ? Une Vietnamienne s'est donnée la mort avec un couteau sur le toit d'un camp aux Philippines parce que le HCR a refusé sa candidature de réfugiée politique. Elle a réagi ainsi car elle et sa famille devaient être ramenées au Vietnam de force sous les yeux des représentants de l'ONU. J'ai très mal supporté cette scène. Je me suis mis à détester ces malfaiteurs, comme je ne pouvais pas tolérer celui qui m'a emprisonné durant des années ou m'a torturé tel que Luong-van-Liêm qui m'a donné "cours" hier à l'église de St-Gilles. Je ne peux pas prier pour ces Chinois, pas plus pour des gens tels ceux qui ont refusé la demande de cette dame vietnamienne! Pour moi, c'était inhumain !

-Est-ce injuste?

-Je ne demande pas justice pour cette malheureuse vietnamienne ! Mais je pense à ceux qui sont arrivés en France, en Belgique et ailleurs avec de l'or qu'ils ont soutiré à ceux qui fuyaient les communistes. L'Europe et le reste du monde ont besoin de l'or de 24 carats de ces Chinois. Aujourd'hui, ceux-ci sont devenus patrons de restaurants Chinois. Ils réexploitent ces paumés réfugiés vietnamiens. Ces derniers deviennent leurs "nègres". Ils ont l'avantage encore, parce que ces "fuyards" doivent travailler en noir chez eux ! Savez-vous que le grand restaurant chinois à Uccle a renvoyé le mois dernier un garçon parce que celui-ci a demandé au patron d'être déclaré officiellement ? Le sang de cette culture continue comme d'habitude à couler ici à en faire pourrir ce terrain ! Ils achètent tout avec leurs "canards laqués" et leurs bières "Tsing Tao" ! Ils sont couverts par des inconnus de race blanche ou par des associations socioculturelles. Ils sont en train d'étudier la façon de remplacer les "moules-frites" par le "ha-quao" et les fourchettes par des baguettes! Vous commencez à flairer, à goûter, vous vous habituez! Voilà, la culture d'habitude à la mode chinoise. Est-il normal que notre société continue à accepter cela?

-Dis donc, chacun a sa liberté !

-Mais mon dos est mouillé de sang depuis des années. Je ne peux plus accepter ceux qui profittent de la liberté pour me poignarder. Ils prennent des noms vietnamiens, mais ils ne savent pas lire ou écrire le vietnamien. Ils communiquent en chinois ou dans une langue de leurs ancêtres que les vietnamiens ne comprennent pas. J'ai la conviction de révéler une culture qui tue le petit peuple vietnamien, une culture qui est en train d'injecter de la drogue dans cette société .

Comment pourrais-je oublier la chute de Saïgon et du grand exode vers l'Occident? Attachés à la culture humaine, les Belges, les Français...les Européens ont décidé d'aider matériellement et moralement pour leur intégration dans cette société par l'acquisition d'une situation . Ceux-là sont devenus belges, français, ...américains. Ils recommencent à faire leur commerce "d'habitude" sur cette terre. Ils voyagent dans les pays lointains, à Cholon, à Vientiane, à Bangkok,... pour chercher leurs frères de sang. Ils font du troc avec des gens qui ont soif d'argent, même d'argent sale comme eux . Ils les amènent ici pour demander le statut de "réfugié politique". Ils partagent entre-eux les territoires comme si l'Europe ou l'Amérique était leur terre en Asie. Alors ceux qui aiment les ECU partiront en Europe. Ceux qui préfèrent le dollar passeront ailleurs. Parqués sur cette "terre de providence", les nouveaux "malheureux" seront hébergés dans les quartiers chauds ou chez les restaurateurs pour "travailler" en noir. Comment voulez-vous que je ferme les yeux devant une telle culture qui tue la liberté des autres? Je respectais la liberté de l'Occident. J'aimais la culture humaine de l'Occident. Il est domage que les Européens ne ramènent pas cette culture là-bas, dans ces camps de boat peoples des Philippines, de Malaisie ! . Pourquoi?

-Tu me demandes pourquoi? Seul le "Hau Hac Hoc" peut répondre à ta question. C'est une philosophie universelle basée sur la culture de l' habitude des chinois. J'écris à son sujet pour des personnes qui ne sont pas comme toi. Ce livre reflète une culture que seuls des gens qui n'ont pas un coeur humain, ni un esprit divin peuvent appliquer fidèlement. En fait, après des années d'études , je me demandais pourquoi et comment la société humaine avait subit la misère? Je trouvais que tous les héros qui avaient écrit l'Histoire de l'humanité le firent grâce aux deux méthodes suivantes : Ce sont celles de la" Figure Epaisse" (Mat dày) et du " Coeur Noirci" (Tim Den). Hau signifie Epais, Hac veut dire Noirci. C'est la raison pour laquelle  ce livre porte le nom d' "Hau Hac Hoc" (Etudes sur les Visages Epais et les Coeurs Noircis). Tu peux aussi dire que c'est la philosophie ou la doctrine "Hau Hac Hoc". Peu importe!

-Oui Maître, je comprends ce point. Mais pour quelle raison les héros Tao-thao et Luu-Bi se présentent-ils souvent dans votre oeuvre ?

-Je veux parler de ces "héros typiques" pour deux raisons. La première, parce qu'ils sont de race chinoise. Ces Chinois vont remplacer les autres races en Europe comme ils ont remplacé les Français de Paris 13è, les Américains de San Francisco, les Vietnamiens de Cholon et les Thailandais de Bangkok. La deuxième raison est de définir la cruauté de ces deux personnages. Ils sont les plus dangereux parmi les peuples du monde. Ils n'ont pas de raison d'avoir une place prestigieuse sur les autels comme c'est l'habitude chez les Vietnamiens.

 

Dans les Trois Royaumes de Chine le héros le plus connu était Tao-Thao qui fut honoré comme le plus fidèle parmi les serviteurs de l'Empereur. En réalité il fut le plus cruel car son coeur était extrêmement noir. Il tua toute la famille du royaume des Li, Duong-Tu, Dong Thua, Phuc Hoàn, la Reine, les princes...Il disait encore :" Je préfère être un traître que de me faire renvoyer".  Ensuite ce fut le héros Luu-Bi. Les réussites de ce dernier sont inséparables de son visage épais. Il fut le lieutenant des généraux Tao-Thao,Lu-Bô, Lu-Bieu, Ton-Quyen et Vien-Thieu. Quand le pays fut envahi par les autres royaumes, il quitta ses chefs et s'enfuya à l'Ouest puis à l'Est. Il se nourrissait en mendiant des années et n'y trouva pas de honte ! En plus, il avait l'habitude de pleurer facilement. Lorsqu'il lui arriva des problèmes difficiles,  il commença à pleurer. Grâce à cette attitude il n'échoua jamais. Un adage populaire disait :"La nation de Luu-Bi est née de ses larmes" !

Ces deux héros, dont l'un avait le "coeur noirci" et l'autre le "visage épais", formaient un duo parfait. Lorsqu'ils se trouvaient en réunion , ils ne discutaient pas des questions vitales du peuple ni des problèmes de la Nation. Mais on les entendit souvent se flatter mutuellement. Un jour Tao-Thao dit à son camarade Luu Bi que ce monde n'avait que deux héros : " Tao-Thao et Luu-Bi; venait  ensuite, peut-être, le général Tôn-quyên qui pourrait suivre avec le titre de troisième" parce que le général possèdait un coeur moins noirci et un visage moins épais qu'eux.

Après la disparition de ces trois premiers, arriva leur successeur Tu-Ma. Celui-ci fut l'héritier de ses deux maîtres Tao-Thao et Luu-Bi. Il reflète entièrement  l'essence de l'enseignement "Hau Hac Hoc". C'est ainsi qu'il domina toute la Chine entière durant des siècles!

 

Mon cher disciple, j'aimerais que tu fasses un effort à réétudier le "Hau Hac Hoc". En réalité, cette doctrine se compose de deux parties : La première  est l'enseignement de la méthode pour se former en mandarins, en ministres, ou en...PDG. C'est-à-dire en une personne qui a au moins une autorité, une place dans la société. La deuxième partie est celle de savoir comment sauvegarder le trône, la fonction, la place occupée. Chaque partie est suivie minutieusement et successivement des théorèmes, qui se résument dans les 6 mots clés suivants :

 

A. Première partie : Vide, Serviteur, Assaut, Culte, Terreur, Tribut.

 

1. Le vide est appelé aussi le néant. Le vide a deux sens dont l'un se situe dans le travail , l'autre dans le temps. Dans le sens du travail, celui qui veut devenir ministre, ou PDG...doit être libre et disponible.  Aujourd'hui on dirait "chômeur". Il ne travaille pas. Il n'est ni ouvrier, ni commerçant, ni agriculteur, ni étudiant. Il reste libre pour solliciter du supérieur un poste dans le mandarinat. Dans le sens du temps, le candidat mandarin est obligé à avoir une grande conscience. Il doit être calme, jamais pressé. Il se montre d'un visage froid. Si le travail n'est pas encore fini aujourd'hui, il doit attendre demain. Si la même affaire n'est pas terminée cette année, alors pourquoi pas la laisser à l'année prochaine ?

 

2. Le bon serviteur est celui qui présente le respect permanent à son chef. Il sait trouver les moyens pour faire valoir ses actes devant son employeur. Sa présence devant les yeux de son chef est nécessaire. Pour accomplir ses tâches,  le candidat mandarin doit  se plier pour facilement entrer dans la maison du chef. Il sera trop tard au moment où la porte sera ouverte! Il faut qu'il fabrique la porte lui-même pour la traverser. Si les portes sont fermées à clés, il devra se tranformer en un objet très fin pour s'y glisser par les fissures ou les rainures. S'il trouve un trou, il l'agrandira par après. Si la villa du chef n'a pas de porte, il demandera à casser les murs pour faire de nouvelles portes.

 

3. L'assaut est la manière de se vanter, de se faire valoir. L'assaut se présente sous deux formes . L'une est directe par le bouche à oreilles et l'autre indirecte par la presse d'information. Pour avoir une place, le candidat mandarin doit avoir l'occasion d'exposer ses richesses matérielles et intellectuelles directement devant tout le monde ou en face de son supérieur. S'il utilise des modes de communication moderne, il doit être capable de manipuler les rédacteurs en chef des journaux, des revues, de la télévision,ou de la radio. Car chacun de ces masse-média donnera au public une parcelle d'information.

 

4.Le culte est la flatterie. Le candidat mandarin doit apprendre les gestes et les méthodes des flatteurs des théâtres. Par exemple il caresse le chien ou le chat de la maîtresse de son chef . Il se montre toujours satisfait devant les actes de son chef , de la femme ou des enfants de son chef. Il doit admirer tout ce que son chef ou la maîtresse de celui-ci a dit et le considérer comme vrai et juste.

 

5.La terreur est la menace. Ce mot renferme un sens très large. Il faut d'abord reconnaître que la profession de"mandarin" est la plus honorable . Les chefs ne peuvent pas la distribuer à n'importe qui. Le candidat mandarin doit réserver à ce titre des soins impeccables, minutieux. Beaucoup de personnes ont respecté de la même manière le sens du mot "culte" mais ils n'arrivaient pas à être mandarins parce qu'ils avaient oublié le mot "terreur". En réalité, tout homme a son point faible. Il peut faire des erreurs sans s'en rendre compte. Quand le serviteur a trouvé un point faible , il le fixe bien et quand le moment arrive, il frappe légèrement  le point vital du chef. Alors celui-ci a peur et il doit chercher un travail ou une place de mandarin immédiatement pour son solliciteur.

Il faut qu'il sache combiner ces deux mots clés, c'est-à-dire que dans le "culte" il y a le sens du terme "terreur".  Les personnes de l'extérieur regardent les gestes et écoutent les paroles du serviteur pour en apprécier la valeur. Devant les yeux des observateurs, les gestes et les paroles du serviteur semblent n'être que des flatteries vis à vis du chef; en réalité ce ne sont que des menaces que seul le chef peut comprendre. "Lorsque ce dernier entendit  les mots de son lieutenant sa sueur se mis à couler à flot ". Le meilleur flatteur est celui qui expose un problème de son chef devant tout le monde en les présentant comme des critiques formulées à son supérieur tandis que son chef ne s'aperçoit de rien. Le chef  les approuve de bonne foi . Mais les critiques ne peuvent pas dépasser leurs limites!  Aucun chef, même le plus démocratique ne les accepte jamais. Il y a un risque d'affrontement.

 

6. Le tribut est la façon d'huiler pour que le moteur tourne bien. Le grand tribut se présente sous forme d'enveloppes d'argent liquide, d'or, de diamant, ou de virements bancaires. Le petit tribut est l'offrande d'objets, de boissons, de soirées, d'invitations dans des restaurants de luxe. Celui qui reçoit le tribut peut être le chef ou son lieutenant ou même d'autres personnes sans profession mais qui donnent l'impression de pouvoir donner une aide. Parfois le tribut est la femme du serviteur car les chinois disent souvent que "les femmes sont les échelles de leurs époux".

 

Celui qui respecte minutieusement ces six théorèmes aura plus vite la place de mandarin. Car un jour son chef pensera à son serviteur bien aimé, il se dira tout seul que :"Mon serviteur voulait devenir mandarin pour ne rien faire (le néant). J'ai une relation étroite avec lui (le serviteur). Il a de l'esprit critique (l'assaut). Il est un bon serviteur (Le culte). Mais il est aussi malin, un profitteur  dangereux (La terreur).Il m'offre souvent des grands cadeaux (le Tribut). Le meilleur moyen de compensation est de lui trouver une place de mandarin, de ministre, ou de PDG".

 

B. Deuxième partie :  Cette partie consiste à enseigner les moyens de conserver le pouvoir. Le nouveau mandarin commence à chercher les moyens pour rester en place le plus longtemps possible. Il se ralie les autres pour tisser un nouveau filet qui forme un cercle hermétique autour de son chef direct sous la forme de ramifications qui se subdivisent dans toutes les directions. Partout il place ses espions. Alors, le nouveau mandarin applique les 6 postulats qui se résument dans les 6 mots-clés suivants :  Brouillerie, Respect, Orgueil, Cruauté, Sourd, Corruption.

 

1.La brouillerie s'applique au travail. Au bureau, le mandarin ne fixe jamais une démarche commune. Chacun agit à sa manière avec sa propre méthode, sans but ni programme. L'objectif est de créer la confusion en vue de brouiller les collaborateurs.  La loi est exclue des affaires. Parfois il doit se montrer sérieux, totalitaire, mais il laisse toujours un tunel secret pour se retirer facilement.

 

2. Le respect est l'enseignement de la flatterie. Il flatte directement son chef. Par exemple au bureau il lui porte une tasse de café ou une crème à la glace. Si le chef a l'air fatigué, il lui propose un massage thailandais...Le mandarin flatte les membres de l'entourage du chef y compris les enfants, les maîtresses, les concubines et ses chiens ou chats .

 

3. L'orgueil est le contraire du "respect". Cette attitude est appliquée aux subalternes directs ou aux  gens de la rue. Soit il utilise l'argot pour les insulter, soit des formules autoritaires soit encore des gestes prétentieux. En public, il doit se montrer  capable de tout faire.

4. La cruauté est la méthode pour faire souffrir moralement ou physiquement les autres. Il faut utiliser tout moyen pour arriver au but. Il applique méthodiquement la théorie de Mao selon laquelle la "force est au bout du fusil". Il ne regrette ni ce qu'il fait ni ce qu'il pense. Même ces "malheureux" doivent vendre leur femme, leurs enfants, leurs maisons....Mais tous les projets méchants doivent se présenter sous une forme de pitié et de morale.

5. Le sourd est la façon de se montrer insensible. Le mandarin fait semblant de ne pas entendre . On le critique ou on lui rit au nez? Le mandarin les laisse faire car il n'entend rien. Le mot "sourd" accompagne le mot "aveugle". Parfois les gens de la rue utilisent les journaux ou des dessins pour le critiquer et pour l'abattre. Le mandarin fait semblant qu'il est aveugle. Il ne voit rien.

6. La corruption est la phase la plus importante. Le nouveau mandarin doit récupérer de l'argent, de l'or, des diamants et bien d'autres choses encore. Tout ce qu'il a mis de sa fortune pour acheter le poste et tout ce que lui coûtera les pots-de-vin à son chef à l'avenir. Sinon il sera en faillitte. Son poste sera menacé. Le mandarin doit analyser intelligemment l'ordre hiérachique et la nature des affaires. Avec qui doit-il les gérer ? Avec ses supérieurs ? Avec son Parti ? La finesse dans les affaires est de savoir choisir les partenaires pour fomenter un complot. Quelles sont les affaires que le mandarin peut "gérer" seul ? Quelles affaires doivent être soumises aux autres ?

Voilà, le résumé de la pratique "Hau Hac Hoc". Ceux qui appliquent littéralement de cette doctrine auront une belle vie comme les  Chinois de Cholon, de Vientiane, de Bangkok et de bien d'autres pays lointains. Le "Hau Hac Hoc" est devenu un système populaire qui est imprégné dans la moelle de la société chinoise. Et partout dans le monde entier les organismes dangereux chinois ont appliqué ce système. Ils corrompent la société par canards laqués, par de la bière Tsing-Tao, par des diamants, par ...l'or des Vietnamiens. Une fois que la société s'est habituée à cette situation, les Chinois se réveillèrent avec leurs femmes et leurs enfants pour en sucer le sang !

Oui, ces Chinois ne sont pas des Vietnamiens convaincus comme toi. La plus part des Vietnamiens acceptent les couteaux, les cuillères , les frites ... Ils s'intègrent à la société où ils se domicilient, les Chinois non. Ces derniers se font réfugiés communistes pour faire de l'argent. Ils s'assimilent au rang des Vietnamiens pour extraire de l'or de 24 carats. Ils font semblant d'être sourds et aveugles . Ils se transforment en sangsues aux antennes très grandes et très longues entrelacées entre les pays de l'Asie et ceux de l'Europe et de l'Amérique. Ils se partagent le monde entier pour le commerce des "réfugiés". Enfin, ils sucent ton sang , celui de ta femme, de tes enfants et de tout le monde.

Ce livre est réservé aux représentants des peuples, aux députés et aux organismes publics pour étudier la réalité des stratégies d'un monde nouveau que les services policiers internationaux n'auraient jamais pu découvrir.

-Pourquoi ?

-Parce que, la CIA, le FBI, le KGB et les autres organismes policiers ne sont constitués que d'êtres humains. Parfois ils ont un coeur humain comme les gens du CPAS ou des services humanitaires. Parfois ils ont la même optique que le pasteur Billy BRAHAM à l'Eglise de Saint-Gilles, de Luong-van-Liêm et de Mme Raquette. Comme le médecin Van-A.C., ces "surhommes" ne connaissent pas les Chinois. C'est ainsi que je dois publier dans les prochains jours le "Hau Hac Kinh" et le "Flamanfrancosme". Malheureusement, le jour où apparaitront ces dernières doctrines , toi, ta femme et tes enfants ne seront plus de ce monde !.

 

Le vent passe à travers la fenêtre. Le vase de fleurs tombe. Je me réveille. J'éprouve une tristesse infinie. Dehors, il pleut encore.

 

 

Bruxelles le 20 mars 1995

 

LINH BAO