Ba Cay Truc

Bảng quảng cáo
  • Tăng kích thước chữ
  • Kích thước chữ mặc định
  • Giảm kích thước chữ
Chào Mừng Bạn Đến Với Trang Báo Điện Tử­ Ba Cây Trúc **** Mọi bài vở và thư từ xin gởi về bacaytruc@gmail.com**** Có hiểu mới biết thương, có thương thì mới trọng, có trọng thì mới biết giữ gìn ****

le Vatican appelle les musulmans à dénoncer "la barbarie" de l'État islamique

Email In

Irak : le Vatican appelle les musulmans à dénoncer

"la barbarie" de l'État islamique

le 12/08/2014 à 18:28

Dans une déclaration très ferme, le Conseil pontifical énumère les crimes contre les chrétiens et les yazidis dont se rendent coupables les djihadistes.

 

Des réfugiés chrétiens ont fui Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, prise par l'EI.Des réfugiés chrétiens ont fui Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, prise par l'EI. © Joseph Galakanis/Citizenside/AFP

 

"Aucune cause, et sûrement pas une religion, ne saurait justifier une telle barbarie" comme celle dont se rendent coupables les djihadistes de l'État islamique, a dénoncé mardi le Vatican, demandant à tous, et notamment aux responsables musulmans, de les condamner "sans aucune ambiguïté". Dans une longue déclaration d'une extrême fermeté, le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, dirigé par le cardinal français Jean-Louis Tauran, énumère les "actions criminelles indicibles" des "djihadistes de l'État islamique", parmi lesquelles "la pratique exécrable de la décapitation, de la crucifixion et de la pendaison de cadavres sur les places publiques", "l'enlèvement des femmes et des jeunes filles", "l'imposition de la pratique barbare de l'infibulation", "le paiement d'un tribut (jizya)", "la violence abjecte dans le but de terroriser".

Tous ces crimes sont une "offense d'une extrême gravité envers l'humanité et envers Dieu, qui en est le créateur, comme l'a souvent rappelé le pape François", affirme le ministère du Vatican chargé du dialogue avec l'islam et les autres religions. "La situation dramatique des chrétiens, des yazidis et d'autres communautés religieuses et ethniques numériquement minoritaires en Irak exige une prise de position claire et courageuse de la part des responsables religieux, surtout musulmans, de personnes engagées dans le dialogue interreligieux." "Tous doivent être unanimes dans la condamnation sans aucune ambiguïté de ces crimes et dénoncer l'invocation de la religion pour les justifier", demande-t-il.

"Au long des siècles, chrétiens et musulmans ont pu vivre ensemble - il est vrai avec des hauts et des bas -, construisant au long des siècles une culture de la convivialité et une civilisation dont ils sont fiers", ajoute le Conseil pontifical en rappelant la valeur du "dialogue entre chrétiens et musulmans qui a continué et s'est approfondi".